12.12.12

Manger ses émotions

La noirceur des nuits de l’hémisphère nord se presse contre mes fenêtres dès 15h30. J’allume toutes les lampes de la maison pour la remplir de lumière. J’ai des lampes argentées dans lesquelles je visse des ampoules de 200 watt, des lanternes en papier en forme d’étoile et des miroirs pour réfléchir la lumière. Je fais des feux de foyer. Je n’aime pas la noirceur précoce des hivers. Ils m’angoissent. Ils me portent à manger mes émotions. C’est-ce que j’ai fait samedi dernier avec mes frères. Tout a commencé avec un brunch au bazar de noël de l’Église Sign of the Theotokos sur Saint-Joseph. Assis à la même table qu’un homme de 80 ans nous mangions des crêpes à la confiture d’abricot avec du café qui goûte la cenne noire quand un d’eux soulève que « c’est bien mieux manger ici qu’avec tous les hipsters sur Saint-Laurent.» J’acquiesce. Les dames grecques vendaient des contenants de caviar du pauvre (genre de salsa grecque), toutes sortes de babkas, et des feuilletés aux épinards. On a même trouvé une première édition du mythique livre de recettes de Margot Olivier pour 1$.
Le soleil commençait déjà à obliquer dans le ciel et on n’a pas pu résister à une collation à la binerie Mont-Royal juste avant la fermeture. Le club sandwich déjeuner le « chummy » vient avec des bines qui nagent dans le gras. Il est possible de demander une pointe de tourtière en extra avec tous les déjeuners. L’assiette de noël est un revenez-y. Nous étions vierges, c’était la première fois qu’on visitait l’endroit mythique. 
Après une longue marche et une visite à la SAQ nous avons soupé chez Amelios dans le ghetto de McGill. Un restaurant « apportez votre vin » où les étudiants amènent leurs parents en visite de diverses villes ontariennes. La pizza Rubens (viande fumée, cornichons) est à se damner. On a également partagé un sous-marin aux aubergines du pain à l’ail et une soupe à l’oignon. Un souper pour trois pour 39.95$  

La suite met en scène un bar de la rue Sainte-Catherine où se tiennent des Inuits mais je vous évite les détails. Soudainement nous étions au Casse Croute du Coin (Moe’s) à manger des Big Ed burgers et il était 4h du matin. Moe’s est un bouiboui excellent dans un sous-sol sur de Maisonneuve Ouest. Vers trois heures l’endroit s’est rempli de jeunes en tuxedos qui semblaient sortir d’une soirée bénéfice dans les hauteurs de Westmount qui est adjacent. J’ai longé de Maisonneuve pour rentrer chez moi dans le noir.

Amelios
201 rue Milton

Montréal, QC

514-845-8396


Moe’s Casse croute du Coin

2224 de Maisonneuve Ouest

Montréal, QC


Binerie Mont-Royal

367 Mont-Royal Est

Montréal, Qc


3.12.12

Tarte à la ferlouche, Screaming Eagle et Saint-James the Apostle


J’ai toujours voulu visiter l’Église Saint-James the Apostle sur la rue Sainte-Catherine Ouest mais j’hésitais toujours entre une réunion des AA ou un rendez-vous des Toastmasters. Samedi enfin j’ai fait le pas car il y avait un bazar dans le presbytère. C’est une église anglicane donc la révérende était attablée avec ses paroissiens. Dès l’arrivée on nous a servi des petits verres de sherry 2 pour 5$. En échange de deux coupons à bingo moi et mon « husband » avons mangé de la purée de carottes et patates servie en boule avec une cuillère à crème glacée, des scaloppini de poulet avec une sauce style hollandaise et des légumes congelés.

C’était parfait en préparation pour noël cette cuisine de style « grand-mère » avec une tarte à la ferlouche en dessert. Le sherry, je ne suis pas super habituée et il commençait à me monter à la tête donc nous sommes allés faire notre magasinage de noël au surplus d’armée sur Saint-Laurent. C’est Inès de la Fressange qui m’a donné l’idée. Elle écrit dans son livre La Parisienne qu’il est de bon ton de porter tout ce que l’on vend dans les surplus d’armée avec un collier de perle.
 

Ça m’a interpellé j’ai acheté une chemise camouflage XS pour 6$ et j’essaye depuis de la porter avec un collier. Marc je voulais t’acheter des jumelles de vision nocturne pour ton Death Race l’an prochain à Pitsfield Vermont mais y’en avait pas.
 

Après nous avons fait un tour un peu plus bas à la SAT pour le souk annuel et franchement il y avait trop de monde donc on est allé chez Screaming Eagle. Est-ce que les pantalons en cuir reviennent à la mode bientôt Inès?