27.7.12

Franconia Notch

Une amie m’avait parlé de Franconia Notch il y a un bout de temps et j’ai finalement eu la chance de visiter ce parc national dans les montagnes blanches du New Hampshire cette semaine. Dans le village de Franconia les pins embaument l’air de leur odeur de résine et c’est comme un traitement d’aromathérapie intégré à l’air des montagnes.

La peau devient plus douce et les tempéraments plus cléments. Il faut dire que les américains sont doués pour le bonheur. En plus au Gale River Motel les barres tendres et le trail mix sont gratuits. Et la mode chez les montagnards du Vermont et du New Hampshire est la barbe longue avec une tresse dedans. Live free of die.
Mourir c’est bien ce que j’ai failli faire lors de mon ascension du mont Lafayette (1 660 m donc 330 m de moins que le mont Washington). C’est le genre de montée pour laquelle les gens se « préparent » mais avec G nous visitions les formations rocheuses (comme le bassin décrit par Henry David Thoreau comme étant la curiosité naturelle la plus fascinante de la Nouvelle-Angleterre) et là on se regarde et on se dit : « On fait le mont Lafayette? »

Le old bridle path porte aussi le surnom du «sentier des trois agonies» à cause de ses coulées de roches à franchir où les pieds mais aussi les mains sont sollicités.
Heureusement nous avions trois bouteilles d'eau et une canette de root beer (aussi gratuite au motel) dans mon sac. Six heures plus tard on était complètement morts. On a pu visiter le Green Leaft hut sur l'épaule de la montagne où le Appalachian Mountain Club offre de la soupe à la citrouille et des carrés chocolat-coconut pour 2$.
Les jeunes qui travaillent tout l’été au cœur de la végétation alpine sont triés sur le volet pour leur endurance car ils descendent la montagne deux fois par semaine en courant avec les ordures sur le dos dans un vieux harnais en bois et remontent avec les courses. Nous les avons vus toute la journée dans la montée et la descente. C’est hallucinant.

Aucun commentaire: