27.7.12

Franconia Notch

Une amie m’avait parlé de Franconia Notch il y a un bout de temps et j’ai finalement eu la chance de visiter ce parc national dans les montagnes blanches du New Hampshire cette semaine. Dans le village de Franconia les pins embaument l’air de leur odeur de résine et c’est comme un traitement d’aromathérapie intégré à l’air des montagnes.

La peau devient plus douce et les tempéraments plus cléments. Il faut dire que les américains sont doués pour le bonheur. En plus au Gale River Motel les barres tendres et le trail mix sont gratuits. Et la mode chez les montagnards du Vermont et du New Hampshire est la barbe longue avec une tresse dedans. Live free of die.
Mourir c’est bien ce que j’ai failli faire lors de mon ascension du mont Lafayette (1 660 m donc 330 m de moins que le mont Washington). C’est le genre de montée pour laquelle les gens se « préparent » mais avec G nous visitions les formations rocheuses (comme le bassin décrit par Henry David Thoreau comme étant la curiosité naturelle la plus fascinante de la Nouvelle-Angleterre) et là on se regarde et on se dit : « On fait le mont Lafayette? »

Le old bridle path porte aussi le surnom du «sentier des trois agonies» à cause de ses coulées de roches à franchir où les pieds mais aussi les mains sont sollicités.
Heureusement nous avions trois bouteilles d'eau et une canette de root beer (aussi gratuite au motel) dans mon sac. Six heures plus tard on était complètement morts. On a pu visiter le Green Leaft hut sur l'épaule de la montagne où le Appalachian Mountain Club offre de la soupe à la citrouille et des carrés chocolat-coconut pour 2$.
Les jeunes qui travaillent tout l’été au cœur de la végétation alpine sont triés sur le volet pour leur endurance car ils descendent la montagne deux fois par semaine en courant avec les ordures sur le dos dans un vieux harnais en bois et remontent avec les courses. Nous les avons vus toute la journée dans la montée et la descente. C’est hallucinant.

24.7.12

Les victuailles de Saint-Léonard

Berchicci en gros est un grossiste caché sur la rue Couture, un genre de Costco italien avec de la burrata. À l’origine les lambeaux de mozzarella étaient récupérés et farcis de crème pour faire ce fromage au cœur tendre complètement maniaque qu’il faut absolument essayer. Il y a une foule de fromages italiens chez Berchicci, des pains en forme de couronne, une station pour embouteiller sa propre huile d’olive, des pâtes de toutes sortes, des charcuteries, des produits ménager italiens comme une jolie moulinette à légumes pour 12$. C’est comme un Milano sur les stéroïdes avec des prix plus doux.
La boucherie Aga sur la rue Jarry dans Saint-Léonard offre des charcuteries artisanales originales comme le lombatico un genre de petit prosciutto brossé au piment et romarin conservé dans un estomac de porcelet ainsi qu’un petit soppressata aux pistaches. Parfait pour mettre dans son sac et partir en randonnée pour un week-end non pas dans le piedmont mais au Parc des 7 Chutes entre Saint-Émilie-de-L’Énergie et Saint-Zénon. Un endroit à découvrir avec sa chute qui porte le très joli non de Voile de la mariée et ses nombreux points de vue sur la région.

Berchicci en gros
6205 Couture
Saint-Léonard,Québec
Aga
4927 Jarry Est
Saint-Léonard, Québec

10.7.12

Cleveland, PQ

J’ai passé la semaine caniculaire dans une maison centenaire du Canton de Cleveland (Centre-du-Québec). La maison était magnifique avec ses détails architecturaux d’époque comme la sonnette sur la porte d’entrée, l’échelle étroite qui mène au grenier, son armoire de cuisine encastrée avec porte en verre soufflé texturé et son aiguisoir derrière la porte qui mène à la cave.
Un charme. En plus la maison était au bout d’un chemin de terre au centre d’un champ de maïs avec le premier voisin à 1km. Chaque soir au moins 3-4 chevreuils venaient gruger les quelques épis secs laissés dans le champ l’an dernier, ils étaient parfois accompagnés d’une famille de six dindes sauvages et une musaraigne (photo).
Il y avait aussi des chauves-souris. Un matin je me réveille et une chauve-souris dormait la tête vers le bas accrochée par ses ailes au magnifique rideau de dentelle blanc au-dessus du lit.
Je ne suis pas habituée à la présence d’autant de faune dans ma vie! Ça été une semaine mouvementée.
J’ai pu visiter le marché locavore de Racine où on trouve des fraises, du pain, du fromage et des kohlrabi pourpres.

J’ai fait des tartines avec le pain aux fruits secs et une tarte rustique aux fraises et à la rhubarbe piquée de pistaches vertes. Il y a aussi de belles randonnées à faire le long des sentiers de l'estrie. Nous avons longé la rivière Saint-François et la rivière au Saumon. Mais aussi visité les montagnes de Stoke dont le mont Chapman où le sentier est très sauvage.