27.5.12

Takoyaki

Le Vieux-Montréal grouille de touristes américains ce week-end car c’est Memorial Day. Le hélicoptères de la sureté du Québec ne cessent de survoler de centre-ville à la recherche des étudiants qui frappent sur leurs casseroles et Le Musée de la Pointe-à-Caillère organise Les fêtes gourmandes sur la Place d’Youville jusqu’à ce soir.
Le thème est japonais cette année. C’est l’occasion ou jamais de gouter entre autres merveilles le takoyaki une crêpe japonaise en forme de boule remplie de pieuvre, de tempura, de gingembre et d’échalote.
C’est une bouchée qui est souvent offerte dans les festivals au Japon. À part l’échoppe de Tokoyaki Mtl il y a le camion Grumman qui offre des tacos d’inspiration japonaise et le chef Juni de la chic avenue Laurier qui offre du Yakisoba coiffé d’aonori (nouilles, porc, algues vertes en poudre).

Les takoyaki sont 3$ pour trois boules et le soba de Juni est 7$.



22.5.12

J’ai honte

Dimanche nous devions pédaler 100k jusque chez nos parents dans les Laurentides. J’ai eu un coup de chaleur et je ne suis pas passée le km 43. Il faut dire qu’il faisait 30 degrés, que l’index UV était de 7 et que nous avons commencé à pédaler à 11h. Pour en mettre un peu je m’étais réveillée avec une légère nausée du genre listériose pognée sur du fromage au lait cru artisanal. Bref je m’endormais sur le vélo. Mes yeux se fermaient. Pourtant j’avais deux gros jugs de Gatorade. Mes frères essayaient de me réveiller en me disant : « Regarde un cultivateur de Bois-de-Fillion vend des bottes d’asperges 4$.» ou « Quand on va arriver à Saint-Jérôme on va aller au marché. » Rien à faire. J’avais la nausée. Quand j’ai vu la gare de train à Blainville j’ai dit : « Adios moi je rentre chez moi. ». Le hic c’est qu’il n’y a pas de service jusqu’à Blainville le dimanche.
G est venu me chercher après que j’aie passé 4h évanouie sur le quai de la gare. G était un peu tendu car il avait prévu un petit souper relax, il avait acheté de la cervelle chez Abu Elias le matin. Je lui ai dit que l’autre option était de refaire ma vie à Blainville et devenir coiffeuse dans un stripmall. Mes frères sont arrivés vers 21h30 chez nos parents sans insolation rien, ils ont fait un feu et on bu du vin jusqu’à 1h avant de repartir dimanche à 9h. Ils ont du courage. J’ai passé l’avant-midi à faire des wonton piteuse alors que je reçois ce texte : « On est saoul au IGA de Prévost. » Ouin, le IGA de Prévost est vraiment célèbre sur la piste cyclable du Petit train du nord car c’est un des seuls commerces vraiment très près de la piste. Il était 14h. La prochaine fois je vous rejoins à Blainville c’est comme l’équivalent d’un push up de fille.