1.4.12

Nourriture de rue


Mes frères et moi avons joué au traiteur encore une fois et devisé un thème trop cool: street food. À Montréal la nourriture de rue n’existe pas : c’est à la fois tragique et essentiel à la survie des restaurants qui payent un loyer. Nous avons donc fait des nouilles au beurre d’arachide servies dans des boites de take out Chinois. Nous avons servi du nutcraker un « punch de rue » vendu dans les épiceries jamïcaines de Harlem comme à l’époque de la prohibition (voir article du New York Times ici). Molly a fait des cupcakes red velvet rouges comme des rubis.
Pour le reste nous avons embroché des satay indonésiens, devisé des shooters aux litchis et des banh-mi vietnamiens. Après dix minutes il ne restait plus rien sur notre table.

Aucun commentaire: