10.4.11

Ils ont adoré mes cures-dents

Parfois je joue au traiteur pour des amis. Je me suis donc rendue dans une galerie de Magog ce week-end et c’était rafraîchissant. Je crois que je n’avais pas vue une montagne depuis six mois. Le mont Orford la nuit était donc épatant à mes yeux, comme un gros hippopotame noir endormi sur le bord de l’autoroute 10.

J’aime beaucoup les Cantons de l’Est même si j’ai toujours passé mes étés dans les Laurentides. Historiquement ces deux régions ne s’aiment pas vraiment mais cela je l’ai su uniquement de la bouche des Estriens. Les gens des Laurentides ne savent pas qu’il y a une compétition en cours. Donc cette dichotomie je l’ai vue exprimée dans la bouche d’une poétesse hier soir: « Ouan, les gens des Laurentides sont bien plus borderline que les gens de l’Estrie. » Je crois qu’elle voulait dire plus trash et je crois qu’elle a raison. À Magog, personne ne fait pousser du pot en quantité industrielle dans sa cour, personne n’entretien de cour à scrap sur leur terrain et tout le monde fait du sport. Et là arrive toujours l’argument massue : Tremblant ressemble à Disneyland.
Anyway, j’ai fait des billes de chèvre aux herbes et des raisins roulés dans le chèvre et recouverts de pistaches concassées, des petits cups de jambon de parme remplis de risotto à la courge et les fameuses crevettes marinées de ma mère. Tout le monde a adoré.

Aucun commentaire: