11.3.11

Je bois du café dans une tasse en forme de cœur.

Avec un toast de pain Poilâne au raisin, du melon charentais et des gariguettes. De la fenêtre de mon appartement du marais j’ai vu passer Thierry Ardisson deux fois en deux jours. Depuis plusieurs années déjà je voyage en louant des appartements auprès de particuliers et c’est premièrement toujours au moins 50% moins cher que l’hôtel et ça nous donne l’impression d’être de vrais parisiens, croates, grecs etc. Les propriétaires laissent parfois des anémones dans des vases sur la table à café mais l’impression d’être chez soi dans un autre pays est inclassable et dépaysant. Déjà je sens que je tisse une relation avec le fromager du faubourg Saint-Antoine et la vendeuse au BHV où j'achetais des coteaux d'office Lagiole en nacre rose m’a dit que sa sœur avait passé la serpillère avec une magnifique serviette en jacquard français qu’elle lui a donné pour sa fête. Avec elle c'est comme donenr de la confiture aux cochons a-t-elle répliqué devant mon insistance que c'était impossible.

Mon appartement est miniature comme je les aiment. Il y a un lit qui sort du mur et est presque en face du musée Carnavalet. je ne sais aps pourquoi mais il y a une toile style pop-art de Jacky O!
Avant-hier j’ai mangé les meilleurs harengs fumés de ma vie à l’Éléphant du Nil un resto qui ne paye pas de mine métro Saint-Paul, le verre de sauvignon blanc excellent était 1,30 Euros. J’ai bu un moins bon sauvignon sur la rue McGill dernièrement à 14$ le verre.
Pour le reste hier j’ai mangé de l’andouillette, un plat longtemps presque interdit par la loi car il était fait avec des restes peu digestes. Hier j'ai tellement aimé que j'ai eu envie de m'inscire à l'Association amicale des amateurs d’andouillettes authentiques. Only in Paris.
Posted by Picasa

Aucun commentaire: