18.12.10

Coup de foudre monumental

J'adore la rhubarbe, donc quand j’ai lu dans La Presse qu’une pâtisserie sur la rue de Lanaudière portait ce nom, j’ai capoté. Il faut aller chez Rhubarbe sans hésiter. Il faut y commander sa bûche de Noël aux poires, noisettes et fève tonka. Il faut voir leur tarte au citron qui ressemble à un petit radeau. Il faut reluquer leur couronne de choux à la crème de marrons et à la purée d’airelles et se farcir de spéculoos. Je suis émue et inspirée à la fois. C’est tellement une belle place que cela donne envie de se lancer en affaires et de passer le reste de ses jours sur la rue de la Lanaudière avec une douille remplie de crème au café à farcir des religieuses.
Rhubarbe offre aussi des petits gâteaux aux carottes jaunes coiffés de fromage à la crème, des mini gâteaux au fromage à l’argousier que l’on appelle également ananas de Sibérie. La chef propriétaire Stéphanie Labelle a travaillé chez Pierre Hermé à Paris, c’est tout dire. Il y a cette délicatesse, cette intelligence et cet esthétisme chez Rhubarbe qui vient de rehausser d’un cran le monde de la pâtisserie à Montréal. Sa tarte au caramel et à la fleur de sel est un dessert sablé-salé-onctueux majestueux qui bat à plate couture toutes les tartes aux sucre bien aimées.
Il faut saluer le talent de cette jeune chef. Il faut lui donner une médaille. Agissez. Visitez Rhubarbe aujourd’hui.

Pâtisserie Rhubarbe
5091 de Lanaudière
Montréal

Aucun commentaire: