4.10.10

La piste cyclable du P'tit Train du Nord

Je suis montée en vélo avec mon frère à notre cabane en bois rond dans les Laurentides. Ça faisait longtemps qu’on en parlait lui et moi. En 1876 le P’tit train du nord embarquait les dames en robes cousues main et leurs maris en chemises empesées d’empois à Saint-Jérôme pour les déposer à Mont-Laurier le temps d’une fin de semaine. Il était si populaire que l’hiver des trains de neige étaient ajoutés aux trains de marchandises pour accommoder les touristes. Mais à la fin des années 1940 avec l’apparition de l’automobile et de la maléfique route 15 le train a perdu du galon et la ligne a été abandonnée en 1981. Ce qui reste du chemin de fer oublié du CP a été aménagé en piste cyclable qui est devenue le plus long parc linéaire au Canada. Le kilomètre zéro se trouve à Saint-Jérôme mais nous avons débuté notre périple sur la route verte à travers les érables iridescents aux feuilles rouge-sang de l’ancien fief GM, Sainte-Thérèse, pour ensuite traverser les champs de blé d’inde secs de Mirabel avec leurs granges penchées.
Nous avons fait 65km le premier jour jusqu’à Sainte-Marguerite. Dans mon sac à dos je décongelais une bavette de bison de la Terre des bisons de Rawdon et des saucisses du Comptoir du cerf de Sainte-Élisabeth. À Saint-Jérôme je me suis procurée une petite tresse d’ail au marché de la gare de la ferme Lady D'ail comme souvenir de notre voyage. J’ai donc piqué des petites gousses dans la viande avant de cuire la bavette sur un feu de braises qu’avait allumé mon frère. Je m'étais procurée cette bavette début septembre directement à la ferme et elle était tellement belle que j’en avais mangé la moitié en tartare avec G le soir même et j’avais congelé le reste.
Au retour on était un peu moins vertueux car la piste longe entre autres le marché aux puces de Prévost, royaume absolu du kitsch que je visiterai certainement de nouveau sous peu. On n’a pas pu résister aux chips maison et au pain aux pommes mais il y a par temps plus clément de la « limonade pressée devant vous » et des « beignes frits dans l’huile de riz » si ça existe.
Mon frère s’est acheté un hoodie Wu-Tang qu’il a férocement négocié. On a pédalé 80 km avant de s’endormir littéralement sur nos vélos et de rentrer à la maison comme par miracle. La prochaine fois j’achète un cuissard rembourré et un siège de vélo en forme de sofa. Préférablement en velours rose.

Aucun commentaire: