30.6.09

J’adore la bioluminescence

J’arrive de quelques jours au pays de l’ardoise dans les Appalaches. J’ai loué la maison d’un chroniqueur vin et j’ai passé des soirs à lire sa bibliothèque exclusivement reliée au vin. La nuit sa maison était entourée de milliers pour ne pas dire de millions de lucioles qui scintillaient dans le noir. On se serait dit dans un pays magique. Fidèle à lui-même G fasciné par le phénomène en a capturé une dans un pot Masson et l’a ramené en ville. Elle est toujours vivante et oui, la nuit elle scintille dans le noir seule dans son petit pot en vitre.
Nous étions près du village de Racine qui inaugure cet été le premier marché locavore au Québec. Pour l’instant le village compte un dépanneur, une friperie et une esthéticienne. Et c’est tout près de Valcourt où les Sea-doo de Bombardier son fabriqués. Valcourt compte une pâtisserie qui fabrique de la tarte tropézienne depuis 20 ans et un Intermarché qui offrait pour le week-end de la Saint-Jean du méchoui d’agneau et de porc. Il faut souligner qu’à part la crème glacée à l’érable Chagnon et la tarte aux fraises d’une gentille dame du marché champêtre de Melbourne nous avons mangé que du méchoui. J’ai peut-être fait une salade d’oignons doux un peu marocaine trouvée dans Elle à table : émincez deux oignons, coupez douze dattes en morceaux, mélangez avec du jus de citron et d’huile d’olive pour ensuite saupoudrer de cannelle. Couvrir et réfrigérer une heure avant de servir avec du pita grillé.
Mais maintenant je me sens le besoin de me confesser. Dans le congélateur du chroniqueur il y avait des plats congelés et je n’ai pas pu m’empêcher d’en dégeler un : une soupe ratatouille multicolore et parfumée. Je ne sais pas pourquoi mais je trouve toujours que la nourriture faite par d’autres est plus attrayante. Aussi, un soir j’ai vu un chat sauvage traverser le champs et j’étais si empressée de l’annoncer à tous que j’ai cassé un de ses verres de dégustation. J’espère qu’il ne m’en voudra pas trop.

Sinon, j’ai fait quelques marches en montagne et j’ai ramené des kilos de pierres d’ardoise un peu pourpre trouvées au pied de falaises avec l’idée d’en faire des planches à découper. L’ardoise est une matière noble qui provient des boues fines accumulées au fond des océans anciens et qui est de plus en plus utilisé chez les jeunes architectes branchés pour faire des comptoirs de cuisine, des tuiles pour la salle de bain ou pour remplacer le marbre et le granit.

28.6.09

Un brunch au dépanneur

Pick Up est un dépanneur reconverti en comptoir pour emporter dans un quartier semi-manufacturier suspendu dans le temps. On a l’impression d’être à Montréal dans les années 1970 dans ce quadrilatère un peu à l’écart du monde sur la rue Waverly brisée en cinq morceaux qui ne se raccordent pas. Dimanche midi il y avait un photographe freelance qui offrait ses services aux clients du Pick Up, 5 piasses pour les photographier en plein brunch.
Le menu est court mais ciblé: le sandwich au porc BBQ effiloché est la vedette du menu avec son pain au carvi il se décline avec des airs vaguement plus chics que ceux des truck-stops américains sans perdre d’authenticité. Sinon, pour les plus petits appétits le sandwich au halloumi grillé avec salsa à la menthe est servi sur un pain multi-grain et se veut un imitateur haut-de-gamme du grilled cheese. Il faut découvrir le Pick-up car c’est l’essence même du bouiboui mignon et attachant à moins de 20$ pour deux, bas de nylon Queen size et Drano en sus.

Dépanneur Le pick-up
7032 Waverly
Montréal
Posted by Picasa

15.6.09

Nonya


En Indonésie, sur une île reconnue pour ses plages de sable volcanique j’ai rencontré un sculpteur qui m’a fait écouter du Gun’s and Roses dans sa hutte, c’était la saison des pluies et les gens du village utilisaient des feuilles de bananier comme parapluie, fumaient des cigarettes au clou de girofle et cultivaient des rizières vert fluo. Je me souviens que les chambres que l’on louait ma copine et moi coutaient parfois 5$ la nuit parfois moins et cela incluait le petit-déjeuner composé de confiture d’ananas et de crêpes fines au sucre de canne et à la noix de coco. C’était il y a 15 ans déjà.
Nonya est le seul restaurant indonésien de Montréal et c’est un endroit spectaculaire car il ouvre une page aromatique peu connue de nos papilles nord américaines : tamarin, feuille de padan, citronnelle. Il ne faut pas passer à côté de son Rijstaffel, un menu dégustation à 40$ coloré. Les propriétaires sont de l’île de java, ils sont jeunes et dynamiques.
Litchi martini, breuvage traditionnel au corossol, soupe aromatique à la courge avec crevette et un petit œuf de caille, riz servi dans une feuille de bananier, sate à l’agneau, bœuf rendang étonnant, crème brûlée à la feuille de padan qui lui donne une teinte verte et reposante. Le miracle de cette cuisine est l’attention portée aux sauces qui sont pilées dans des mortiers avec amour et procurent les bouquets de saveur inattendues.
Posted by Picasa

6.6.09

Mon rêve réalisé

Avant je devais faire 6 heures de voiture, traverser la frontière et dévaler la route 1 en bordure de l’Atlantique dans le Maine pour enfin manger un lobster roll (hot-dog de homard) dans un shack de bardeaux de cèdre éventé. Même si nous vivons dans un pays de homards le lobster roll était quasi impossible à trouver à Montréal avant hier. Ce matin, en revenant de 12km de course je croyais halluciner : au pied du quai des éclusiers au coin de ma rue il y avait une petite roulotte moderne avec un beau feu de bois à l’intérieur. Sur l’auvent il était inscrit : Muvbox, homard des îles. J’ai failli verser quelques larmes. Mais j’ai continué ma course en attendant l'heure du midi.
La nourriture de rue est la plus fascinante à explorer quand on voyage et au Québec elle est très rare, voilà pourquoi Muvbox est un endroit nécessaire. Le lobster roll est 8.95$ et il est délicieux, frais et composé de gros morceaux de homard rougissant sur un pain toasté comme sur la grillette de ma mère. Je me souviens d’en avoir mangé à 15$ de bien moins bons en Gaspésie. Ici la mayo est de qualité et les assaisonnements sont parfaits. Muvbox sert aussi de la chaudrée de palourde en tasse ou en bol pour l’effet Nouvelle-Angleterre total incluant les biscuits Westminster. G a choisi la pizza aux saucisses de canard du lac Brôme, la croute était mince et délicate et le canard semblait presque confit, une réussite également étonnante.
Muvbox est situé sur la promenade du Vieux-Port, si vous entrez par le quai Saint-Pierre, tournez à gauche et c’est à quelques mètres de là.