2.3.09

Cuisine moléculaire

J’ai tenté ma première recette du livre de Grant Achatz, le chef d’Alinea à Chicago. C’est la plus simple mais il me manquait cependant un antigridle ou surface nitrogénée congelante pour la compléter parfaitement. Le recettes du livres portent des noms décomposés : Cristaux de saumon du pacifique sur crème sure, pelure de poivre rose et oiselle. C’était bon mais l’oseille n’étant pas en saison elle avait un goût de laitue plus qu’autre chose. La crème sure a été mélangée avec 0.3 oz de sirop de sucre, du sel et réfrigérée dans une bouteille à pression. Ne me demandez pas comme j’ai fait pour peler les poivres roses. Le résultat est une entrée qui a surtout comme effet principal d’alimenter la conversation.
En même temps on apprenait via The Independent qu’un des meilleurs restaurants du monde, le Fat Duck de Londres, leader dans la cuisine moléculaire vient de fermer temporairement à cause d’inquiétudes liées à une quarantaine d’intoxications alimentaires la semaine dernière. Yikes.

Aucun commentaire: