27.9.08

Rosy Lamb et mille magnifiques canapés

Hier je suis allée dans une fête dans une galerie où exposait Rosy Lamb et il y avait beaucoup de gens que j’aime. J’ai eu le sentiment réel d’être bien entourée. Voir le menu exemplaire ici.

22.9.08

Tiramisu rapide aux fraises et au basilic

J’ai fait ce mélange miraculeux hier qui peut être utilisé pour confectionner soit un tiramisu minute ou des mini tartelettes au fromage. Je suis presque devenue aveugle quand j’y ai goûté tant c’est bon, c’est frais, c’est différent et c’est beau. Et c’est possible de le faire en 10 minutes.

Pour faire le faux tiramisu j’ai utilisé des biscuits roses de Reims qui sont très difficiles à trouver ici, j’en cherche depuis longtemps mais enfin samedi deux emballages sont apparus sur les tablettes de la Vieille Europe. J’ai ai acheté un, ne touchez pas à l’autre, il est à moi. On dit que le distributeur a cessé de les importer. Les biscuits roses sont fait à partir d’une recette vieille de 300 ans et confectionnés pour être trempés dans le champagne ou le vin. Mais vous pouvez utiliser en remplacement des biscuits savoiardi (utilisés pour le tiramisu authentique), des langues de chats ou des doigts de dame.

Tiramisu minute basilic et fraises

Ciselez six feuilles de basilic, écrasez six fraises dans un bol, ajoutez 1 contenant de mascarpone et ¼ de tasse de sucre. Mélangez tous ingrédients et tartinez sur les biscuits de votre choix. Laissez reposer un peu pour que les biscuits s’imbibent du mélange. Si vous souhaitez en faire des mini-tartes vous n’avez qu’à cuire des petits fonds et une fois refroidis les fourrer avec le mélange de mascarpone, basilic et fraises.

19.9.08

Tarte marocaine


Ce matin je suis sortie courir en t-shirt et il faisait 4 degrés. Mon souffle sortait de ma bouche sous forme de buée pour la première fois de la saison. Quand je suis rentrée mes doigts étaient paralysés par le froid. Avec le retour du temps un peu plus frais j’ai pensé pastilla à l’agneau. Disons que c’est une sorte de tarte marocaine étonnante. C’est si simple et très différent. Il suffit de se procurer de la pâte phylo (c’est très facile à utiliser), des oignons, du persil plat, de la corriandre fraîche, des raisins secs et de l’agneau haché. C’est une recette parfaite pour se régaler ce week-end.

Pastilla à l’agneau

Coupez environ 500 gr d’oignons en petits dés, saupoudrez les d’un peu de cannelle et de cumin pour ensuite les faire revenir dans du beurre jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Réservez. Faites dorer l’agneau dans un poêlon avec une pincée de cumin en poudre et de cannelle en poudre ou du ras-el-hanout. Ajoutez y un peu de persil haché et de la corriandre, les raisins secs et mélanger l’agneau avec les oignons. Disposez dans un moule à tarte six feuilles de pâte phylo en prenant soin de les beurrer à l’aide d’un pinceau. Mettre la farce d’agneau au centre et replier les feuilles de phylo. Beurrez trois autres feuilles et recouvrez la pastilla en prenant soin de replier les feuilles sous le balot.
Enfournez 20 minutes à 350 degrés F.

15.9.08

Le rouge et le noir

J’ai enfin marché le sentier des crêtes du Parc du Mont-Orford samedi. J’ai mal aux jambes. C’était un des buts que j’avais fixé pour l’été 2008. Une chose dont je suis certaine c’est que je ne suis pas du tout à la mode dans l’univers des randonneurs. L’idée de mettre des bas de laine avec des bottillons, m’horripile et les shorts c’est hors de question tout court. Je sentais des regards désapprobateurs vers mes Puma adorés que j’ai souillé complètement et mon pantalon de yoga trop long plein de boue. La vue était verte et ourlée. J'ai mangé un sandwich aux tomates rouge sur du pain noir. C’était magnifique.

Dans la voiture au retour nous avons écouté le week-end Neil Young à CHOM à plein régime pour ne pas s’endormir et j’ai dressé une liste des cinq trucs qui m’ont le plus marqué cet été :

1. Faire le tour du lac supérieur à Tremblant en joggant
2. Marcher sous la pluie battante à la Baie-des-Rochers. La vue sur la cabane de Félix Antoine-Savard, les cascades et la petite plage de sable blanc déserte au bout du sentier.
3. La vue époustouflante du sommet de l’Acropole des draveurs au Parc national des Hautes-Gorges et sa végétation arctique-alpine.
4. Le Marché champêtre de Melbourne et un petit marché derrière l’hôtel de ville où les fruits et légumes sont cueillis le jour même et proviennent de la petite agriculture et non pas les cultures très industrielles qui fournissent la plupart de nos marchés montréalais aujourd’hui.
5. Un midi chaud et ensoleillé de juillet, manger au Café du Nouveau-Monde dans le port de Québec avec vue sur le fleuve et ses grands minéraliers.

Dimanche le marathon passait au coin de ma rue avec tous ces beaux Kenyans aux mollets de gazelle. Le gagnant Lamech Mokono retournera dans son village pour une grande fête au pain de maïs que l’on appelle ugali et au poulet à l’arachide, il versera 20% de sa bourse à la communauté. Il a bien hâte de retourner parmi les siens, il n’aime pas notre nourriture, déteste la pizza et les hamburgers. Cela me rappelle un ami écrivain béninois rencontré dans le sud de la France en plein cœur du pays du foi gras, des vins jaunes et de l’Armagnac qui avait été malade pendant tout le séjour car il digérait mal la cuisine française trop grasse pour lui.

13.9.08

Un bon Thaïlandais svp

Une de mes épiphanies culinaires les plus importantes concerne de la nourriture de rue. Dans une ruelle de Bangkok où j’avais loué une chambre à 5$ dans une maison en teck j’ai mangé un pad thai préparé par un jeune travesti dans un wok noirci et servi dans un bout de papier journal avec des quartiers de lime. C’était le meilleur de ma vie. À Montréal, pendant 10 ans j'ai cherché un pad thai comparable et j’en ai jamais trouvé. J’ai essayé tous les beaux restos thaïlandais aux décors d’orchidée et aux serveuses en sarong et il n’y avait là rien pour me convaincre. J’ai même essayé le thai végétarien sur Saint-Denis qui sert de la fausse viande sous forme de seitan. Rien. Mais j’ai trouvé mon bonheur dans une boîte de carton. La réponse est venue sous forme d’un vulgaire comptoir d’une chaîne de centre d’achat. J’ai trouvé mon bonheur chez Thaï Express. C’est là que je vais chercher mon pad thai au poulet et pad sew au boeuf depuis quelques années, c’est mieux de le manger sur place mais pour emporter ils les mettent dans de jolies petites boites qui sont irrésistibles. Je fréquente le Thaï Express sous le Simons dans le centre-ville, mais de nouveaux comptoirs ouvrent partout en ville depuis peu. En plus, un repas pour 2 pour 14,95$ ? Qui dit mieux? C’est très calorique cependant. Mon frère m’a interdit d’en manger pendant toute l’année dernière. Mais hier il pleuvait et je suis allée voir le nouveau film des frères Cohen au cinéma Scotia, je n’ai pu résister longtemps.

10.9.08

Coconuts

J’ai fait un poulet à la noix de coco magnifique lundi et j’en ai mangé trois jours de suite tellement j’ai adoré. J’ai trouvé une pâte de cari vert exceptionnelle au quartier chinois et je crois que c’est elle qui fait toute la différence. La recette est simple mais nécessite du lait de coco ce qui n’est pas en-soi la chose la moins calorique au monde mais voilà. Il commence à faire froid. C’est l’excuse de la semaine.

Curry de poulet à la noix de coco

Couper deux poitrines de poulet en cubes et les faire revenir dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Ajouter une tasse de fèves vertes préalablement blanchies dans de l’Eau salée bouillante, une demi-tasse de lait de coco et une cuillère à table de pâte de curry vert. Laisser mijoter 8 minutes à feu doux. Garnir d’échalotes vertes coupées en biseau et de pluches de coriandre.
Au quartier chinois, j’avais aussi trouvé des feuilles de bananier bon marché ce qui est très rare. J’ai servi le curry sur ces feuilles.

J’ai reçu mes épices du Spice house aujourd’hui. Elles étaient magnifiquement emballées dans des feuilles de laurier, des bouts de cannelle et de gingembre séché. J’avais choisi l’extrait de vanille de Madagascar qui contient une vraie gousse à l’intérieur, la cannelle vietnamienne, le gingembre chinois et la muscade indienne. Mon empreinte carbonne est vraiment très haute pour une seule journée. Je devrais apprendre à faire attention.

7.9.08

Origanum vulgare

Les herbes sont en fleur en septembre et il faut en profiter pour aromatiser ses salades, soupes et sandwiches de fleurs de basilic et de thym. Ici, j’ai fait un bouquet avec des fleurs d’origan que j’utiliserai toute la semaine et j’ai mangé une crèpe dosai masala aux patates et à la coriandre avant d’aller voir les Cougars de Saint-Léonard (CJFL) gagner 14-12 au stade Hébert. Le point gagnant a été marqué dans les derniers 30 secondes, la foule invectivait les visiteurs, il y a eu des batailles dans les estrades, un petit gros assis devant moi a gagné le 50-50 et il n’a même pas plu une goute pendant le match.

6.9.08

Masala chai


J’ai fait du chai maison ce matin et j’ai été agréablement surprise. C’est bien mieux qu’avec les mélanges préparés d’avance et on peut y passer nos épices qui s’accumulent. J’ai aussi goûté au muffin du mois de chez Olive et Gourmando, un classique réconfortant exécuté avec précision : son et raisins secs. Le mois dernier leurs muffins aux bleuets étaient mirobolants remplis de gingembre confit un peu piquant. J’ai mangé mon muffin avec un peu de raisins de l’Ontario, car il n’y a pas de veuves noires dans la province d’à côté contrairement à la Californie.

Thé chai

Faire bouillir 400 ml d’eau avec un bout de gingembre frais, une demi-gousse de vanille, un peu de miel, 8 graines de cardamome, 2 clous de girofle, 1 bâton de cannelle, ¼ de cuillère à café de garam masala et du thé noir. Ensuite, ajouter un peu de lait de soya à la vanille et passer au tamis. C'est aromatique et délicieux. Pour une version kashmiri utilisez du thé vert et ajoutez du safran et des amandes à la liste des épices.
Posted by Picasa

4.9.08

Hamburgers végétariens extraordinaires

Au début de la semaine j’ai dit : « On ne fait pas l’épicerie cette semaine, on mange ce qu’il y a dans les armoires et le congélateur» Tout le monde devrait essayer cela, c’est très libérateur, écologique etc. Même en pleine saison des récoltes. Nous sommes jeudi et je peux dire avec assurance qu’on aurait pu toffer trois semaines. Quel gaspillage tous ces trucs non consommés depuis des mois qui s'enpoussièrent dans le garde-manger ! J’ai dégusté plein de trucs amusants car la disette m’a obligée à utiliser mon imagination. Ce soir j’ai fait des hamburgers végétariens. Et je dois dire que c’était délicieux, des carcasses de bœuf en état de décomposition deviennent de moins en moins alléchantes pour moi et ce n’est pas peu dire venant de moi. Ces boulettes de burger sont à essayer, elles sont délicieuses.

Burger végétarien (adapté de la revue Gourmet)

½ tasse de pistaches non salées légèrement grillées
½ tasse d’haricots blancs en boite
½ tasse de boulgour gonflé dans ½ tasse d’eau pendant 30 minutes et égoutté
½ tasse d’oignon légèrement revenu dans de l’huile d’olive
½ de coriandre fraiche
¾ de cuillérée à thé de cumin
¼ de cuillérée à thé de cayenne
2 gousses d’ail
Poivre

Passez tous les ingrédients dans le robot culinaire et façonnez 6 boulettes comme pour un hamburger, laissez les refroidir au frigo au moins 10 minutes pour ensuite les faire dorer dans un poêlon avec un peu d’huile d’olive chaude en prenant bien soin de les retourner très délicatement après 4 minutes
.

Dans la revue Gourmet ils les garnissent d’une mayonnaise avec zeste de lime râpé, ce qui est une bonne idée. Servir sur une tranche de pain brun rôti avec une tranche de tomate et une feuille de laitue. Aussi dans Gourmet ils utilisent des noix de Grenoble au lieu des pistaches. Mais voilà j’avais des pistaches un peu défraîchies dans mon armoire et rien d’autre. Je les ai ravivées en les faisant griller 7 minutes au four. C’était plutôt fantastique.


1.9.08

Faire ou ne pas faire le ramadan ?

Ce matin c’est le début du ramadan et j’ai dit à G : Ça serait peut-être drôle de faire le ramadan? C’est une diète qui a quand même été testée depuis des millénaires. Mais voilà, cinq minutes plus tard j’avais envie d’un affogato. Et ça c’est le comble, c’est plus un dessert qu’un petit-déjeuner mais quand même, c’était le dernier long week-end de l’été et je pensais affogato depuis quelques jours déjà. Une bonne excuse pour ne pas faire le ramadan.

L’affogato (qui signifie noyé dans la langue de Berlusconi) est un dessert d’été italien et nécessite seulement de laisser tomber une grosse boule de crème glacée à la vanille dans une tasse d’expresso ou capuccino chaud. Voila! Le tour est joué. Rien que ça. Je vous somme collectivement de l’essayer immédiatement. Vous aller me remercier. L’effet chaud-froid sublime le goût de la glace (surtout si c’est une glace de qualité). Je suis certaine que vous pouvez trouver un petit pot de glace Häagen Dazs hors de prix à votre dépanneur. Il est important de manger le tout immédiatement, avant que la crème glacée ne fonde complètement et que le café refroidisse car les textures se marient alors à merveille.

C’est le dessert le plus simple et délicieux possible pour les amateurs de café. Je crois être en danger de mort. Je veux boire mon café uniquement affogato à partir de maintenant.
Posted by Picasa