21.4.08

La papaye verte n’a pas d’odeur


L’été passé j’avais un fétiche pour la salade de bulbe d’anis et je croyais que rien n'allait la détrôner même si je commençais à m’en lasser. Enfin, je lui ai trouvé une rivale. La salade de papaye verte (tam mak hung au Laos et Som tum en Thaïlande) a toujours été une de mes salades préférées même si je n'en ai mangé que 5-6 fois dans ma vie. J’ai toujours cru qu’elle était difficile à préparer. Au Laos, on ne m’en servait presque jamais quand il y en avait sur la table : « c’est trop piquant pour toi » me disait-on. On censurait bon nombre de plats pour mon palais occidental. Je protestais.

L’autre problème c’est que je croyais qu’une papaye verte était une papaye qui n’était pas encore mûre et toutes les papayes que j’achetais étaient orange à l’intérieur avec des graines noires et luisantes. Jamais blanche. Je ne savais pas encore que la papaye verte est d’une variété et ne mûrit jamais. Je n’ai jamais pensé en faire moi-même jusqu’à samedi dernier où j’ai pu identifier le légume à l’aide des affiches en français chez Kim Phat. Aujourd’hui, j’ai pensé à cette salade toute la journée.

La salade de papaye verte se prépare dans un mortier et nécessite une bonne râpe.

Recette de salade de papaye verte

La moitié d’une papaye verte
2 carottes
Le jus de 2 limes
1 cuillère à table de sucre
2 gousses d’ail
3 tiges de coriandre fraiche
2 piments oiseau verts
Sel

Éplucher la papaye et retirez les graines. Râper la papaye et les carottes et réserver. Dans le mortier écraser l’ail et les piments, ajouter le jus des limes et le sucre. Écraser dans ce mélange des petites quantités de papaye et de carottes râpées jusqu’à ce que tout y soit passé. Assaisonner de sel et de coriandre fraiche.


Aucun commentaire: