22.3.08

Nous sommes allés à Verdun


Hier soir au chic restaurant Les Délices de l’île Maurice j’ai fait le choix le plus conservateur de notre équipage: poulet sauce créole, Marc a mangé la langue de bœuf et Mathieu les tentacules de calmar au cari. Ce dernier avait amené un jéroboam de Mouton Cadet, étiqueté 3.99$ car les Délices est un apportez-votre vin installé dans un rez-de chaussée de duplex à Verdun. Je ne sais pas pourquoi mais à chaque fois qu’on essaye d’aller à Verdun on se trompe et on prend la voie d’accès pour le pont Champlain. Nous avons donc fait demi-tour dans le Technoparc où on a pu faire des jumps comme dans les films derrière les studios de cinéma car il y a d’étranges bosses/rampes. En plus nous étions six dans la voiture : (nous trois+Nora dont c’était la fête, Paola et Bugsy qui viennent de se marier sur Facebook). Peu importe, le propriétaire des Délices a verrouillé la porte à 10h, a monté le volume de la musique et sorti sa bouteille de rhum et des cigares (il revenait de Cuba). Il a tenté de montrer à danser à Marc, mais son cas n’est pas encore réglé. Un fille qui a fait la Course destination monde dans les années 80 était assise à la table d’à côté avec son chum polonais, elle pensait que Mathieu était mon mari. Nous avons acheté en cadeau à Nora une sacoche Baby phat bling bling pour se promener à Montréal-Nord. J’espère qu’elle l’aime.

En apéritif, avec un chardonay californien Wente que j’avais amené, nous avons mangé du chou frit avec des condiments pimentés ressemblant beaucoup à des sauces indiennes.

La cuisine de l’île Maurice se définie par un mélange de cultures : les rougailles créoles, les caris indiens, les bryanis musulmans et le sucré-salé chinois. En entrée nous avons mangé des aubergines frites avec les mêmes sauces. Pour dessert, le propriétaire a mis un plat de jujubes sur la table. Il va sans dire que toutes les photos son floues et que ce matin, j’ai mangé un quart de papaye.

Aucun commentaire: