30.4.14

This one is for you Dad


Je viens de passer un week-end à Washington sous une pluie de pétales de fleurs de cerisiers, après des marches en sandales à talons hauts et autres choses impossibles comme un collier Tiffany gratuit et des pots de confiture de jalapenos nous avons mangé des tacos au poisson au Tortilla Coast sur P Street, bu du jus de noix de coco servi dans une noix de coco et avalé des tomates vertes frites au Eastern Market


Nous nous sommes levées alors qu'il faisait encore noir dimanche pour courir le Nike Womens Marathon au profit de la Fondation pour combattre la leucémie et le lymphome. Devant la maison blanche, se faufilant entre les bâtiments iconiques en marbre blanc 15 000 femmes ont couru en mémoire d'un être cher qui a perdu la vie suite à un cancer du sang. Nous avons obtenu à la fin du 21 kilomètres un collier Tiffany offert par un homme en tuxedo! Suréaliste. Mais le parcours était très émouvant.

17.4.14

La déesse qui aime boire de l’huile


Samedi dernier j’ai eu la chance d’être invitée au nouvel an khmer. Un kaléidoscope de discours anti Hun Sen, de sarongs de soie et toute une  gamme de mets traditionnels cambodgiens nous attendaient dans un sous-sol d’église d’Auteuil. Le poisson au basilic et noix de coco était particulièrement doux, les desserts au tapioca et haricots très exotiques et un cochon entier a été servi sur une nappe de papier. 

Nous débutons donc l’an 2558 du calendrier khmer, année de la déesse Koreakak Tevy qui a pour unique monture un tigre, aime la couleur jaune et l’huile de cuisson.

19.1.14

Larmes d'Apache



Wow. Avoir lu l’article sur l’intoxication au tartare dans le Journal de Montréal  je n’aurais pas mangé du yak cru. La semaine dernière j’étais dans la chaine de montagne Sangre de Cristo au Nouveau Mexique où un illuminé y élève des yaks. Je ne peux pas résister aux gens qui font des choses aussi improbables j’ai donc acheté un emballage de yak haché pour le consommer en tartare le soir même et je ne suis pas morte. Fiou. En passant c’était excellent. Ils devraient en faire à L’Express.

Pour le reste le Nouveau-Mexique était magistral. Les navajo installent leurs pick-ups sur le bord de la route et vendent des pinons (noix de pin), de gros pains ronds préparés dans des fours kiva traditionnels et des jus de fruits provenant des vergers entourant la vallée du Rio Grande. Le village de Hatch est célèbre pour ses piments chili. J’y ai bu un milkshake au chili vert. Excellent. La question nationale est « Green or Red ?» Piment vert ou piment rouge? Si vous souhaitez avoir les deux sur vos huevos rancheros vous répondez : « Christmas ».

Le village de Truth or Consequences est assis sur une source d’eau chaude naturelle et un bon nombre de spas-motels amérindiens un peu crades y forment la « route des eaux qui guérissent ». Je ne suis jamais alée dans un spa de ma vie mais c’était pas mal du tout d’avoir un bain d’eau chaude minérale naturelle dans sa cour. Nos voisins semblaient y passer leur journée.

C’est possible de s’acheter un ranch dans le désert pour 8 000$ donc il ne faut pas se surprendre que personne n’hésite à le faire et à la place de se construire une belle petite maison adobe en foin et terre cuite ils y plantent un tente roulotte. Le pays semble infesté de serpents à sonettes car même devant les toilettes publiques il y a des panneaux «  Beware of Rattle Snakes ». 
Mais il y a de fabuleux ranchs de pistachiers à Alamogordo près de White Sands National Monument que tout le monde devrait visiter une fois dans leur vie. C'est le plus grand désert de gypse au monde et c'est grandiose.
Les endroits pour faire des randonnées superbes sont légion dont Tent Rocks National Monument dans un pueblo indien de Cochiti spécialisé dans la fabrication de tambours. En marchant dans le parc on trouve partout des petites obsidiennes que les amérindiens appellent des larmes d'Apache. Ils disent aussi qu'elles portent chance.